Pour cette 4ème édition portant sur la semaine 15, le point chiffré s’enrichit d’un nouvel indicateur ; le Click to Possession. Cette semaine marque la stabilisation des KPI de qualité et la poursuite de la croissance des volumes d’expéditions.

Volume d’expédition

Evolution des livraisons

Pour la première fois depuis le début de confinement, le volume d’expédition est supérieur aux prévisions. Nous avons ainsi gagné 19 points depuis la semaine 14. Cette hausse devrait s’installer dans le temps avec la reprise d’activité e-commerce de certaines enseignes qui avaient fermé leur site e-commerce.

Qualité de service

Qualité de service

Après une chute brutale sur la semaine 13, la qualité de service des transporteurs est stable depuis 2 semaines. Elle reste cependant à un niveau inférieur à la normale (-23,7 points).

Taux de livraison

Taux de livraison

Le taux de livraison est lui aussi relativement stable depuis la semaine 14 et remonte même légèrement.

Livraison en 1ère présentation

Taux de livraison en permière présentation

La livraison en 1ère présentation reste sans surprise à un niveau très élevé comparable à celui de la semaine précédente.

Part de marché des transporteurs

Part de marché des transporteurs

Coliposte est revenu au niveau de part de marché qu’il avait avant le confinement. Chronopost a toujours une position forte à presque 39 % (13 % avant le confinement). Colis Privé continue également sa progression. C’est aussi le cas des transporteurs de produits volumineux et en particulier de Geodis ainsi que de la course.

Click to Possession

Click to Possession

Une étude de Foxintelligence publiée la semaine dernière annonçait une dégradation importante des délais de livraison avec plus de 40% des articles livrés en plus de 10 jours. Nous ne constatons pas une telle dégradation sur notre panel.

Plutôt que de regarder le délai de livraison, nous nous sommes intéressé au Click to Possession c’est dire le délai entre la commande et la possession effective du produit en jour calendaire. L’intérêt de cet indicateur est de prendre en compte tous les délais : validation de commande, préparation et livraison. Si la vente n’est pas faite sur stock, le délai approvisionnement impacte également ce délai.

Logiquement, ce délai s’est allongé pour passer de 7,08 jours en semaine 10 (avant le confinement) à 8,45 jours la semaine dernière, mais reste très largement sous contrôle compte tenu de la solution à la fois dans les entrepôts et dans le transport.

Méthodologie

Ces chiffres sont tirés de l’analyse de l’activité e-commerce de 27 enseignes tous secteurs confondus hors alimentaire, représentant entre 500 et 800 000 expéditions hebdomadaires à destination de la France métropolitaine (les expéditions hors France sont exclues des calculs d’indicateur). Ces chiffres n’ont pas la prétention de traduire la situation du transport de colis au niveau national, mais de présenter l’évolution d’un panel statistiquement signifiant au fil des semaines.

 

Retrouver les chiffres des semaines précédentes :