Suite de l’article sur la semaine 12, voici donc les chiffres de la semaine 13 (du 23 ou 29 mars).

Volume d’expédition

Evolution semaine 13

Avec une baisse de -8 % par rapport au prévisionnel, la situation s’améliore par rapport à la semaine dernière (-18%). Cette évolution est sans doute due à une situation moins incertaine sur le transport. Les enseignes en progression la semaine dernière confirme leur bons chiffres, d’autres ont décidé de fermer leur site e-commerce.

Qualité de service

Qualité de service - Semaine 13

La qualité de service (QS) des transporteurs qui avait déjà perdu 17 points la semaine 12 continue de dégringoler de 30 points sur la semaine 13. Nous calculons toujours la QS avec les délais de livraison définis pour une situation normale. Il est donc normal que cette QS s’effondre compte tenu des mesures que les transporteurs ont été amené à prendre pour,  notamment pour préserver la sécurité de leurs salariés.

Taux de livraison

Taux de livraison - Semaine 13

Le taux de livraison à domicile qui étaient élevé en sur les semaines 11 et 12 perd 10 points sur la semaine 13, vraisemblablement en raison des restrictions de livraison sur certains codes postaux.

Livraison en 1ère présentation

Livraison en première présentation - Semaine 13

Sans surprise, le taux de livraison à domicile en 1ère présentation continue de grimper et est pour la semaine 13 à 99,19% ; il est toujours plus facile de livrer des destinataires qui n’ont pas le droit de sortir de chez eux.

Part de marché des transporteurs

Part de marché Transporteur

Avec l’arrêt des opérations de Mondial Relay et de Relais Colis sur la semaine 12, les parts de marché des transporteurs ont été bousculées. Colissimo a ainsi pris 20 points de plus et Chronopost croit régulièrement et est ainsi passé de 13% sur la semaine 10 à 26% sur la semaine 13. Colis Privé même si il était moins représenté dans notre panel double sa part de marché entre la semaine 10 et la semaine 13. C’est également le cas pour DPD.

Méthodologie

Ces chiffres sont tirés de l’analyse de l’activité e-commerce de 27 enseignes tous secteurs confondus hors alimentaire, représentant entre 500 et 800 000 expéditions hebdomadaires à destination de la France métropolitaine (les expéditions hors France sont exclues des calculs d’indicateur). Ces chiffres n’ont pas la prétention de traduire la situation du transport de colis au niveau national mais de présenter l’évolution d’un panel statistiquement signifiant au fil des semaines.